Retour sur la conférence « Obligations vertes, tendances mondiales et développements récents sur le marché français »

Retour sur la conférence « Obligations vertes, tendances mondiales et développements récents sur le marché français »

29 mai 2017

globaladmin

Présentation

Le GRESB et l’OID ont organisé une conférence sur le thème des obligations vertes, en partenariat avec AXA Investment Managers, le mardi 23 mai 2017.

L’objectif de cette conférence était d’échanger sur l’état actuel, les freins et les perspectives du marché des obligations vertes et de partager des retours d’expériences sur le marché immobilier français.

 

Loïs Moulas, Directeur Général de l’OID, a introduit la conférence en rappelant le contexte réglementaire français. L’article 173-VI de la Loi de transition énergétique impose aux investisseurs d’indiquer comment le climat est pris en compte dans leur stratégie d’investissement. Cette extension des obligations de reporting extra-financier a des conséquences pour le secteur immobilier, c’est pourquoi l’OID et PwC préparent un guide d’application de l’article 173-VI à destination du secteur immobilier.

Lise Moret, Head of ESG Quantitative Solutions chez AXA Investment Managers, est ensuite intervenue pour évoquer notamment les points-clés constituants le cadre des obligations vertes.

Dan WintersHead of Americas au GRESB, a souligné la préoccupation croissante des investisseurs pour l’empreinte carbone des projets, la progression du marché des obligations vertes ainsi que les tendances ESG dans le secteur immobilier.

Felipe GordilloSenior ESG Analyst, Sustainability Reseach Team, chez BNP Paribas Investment Partners, a ensuite évoqué la question de la valeur de l’actif immobilier et l’impact des obligations vertes sur ces actifs.

Son intervention a été suivi d’une table ronde animée par Dan Winters, avec Lise Moret, Felipe Gordillo et Martin Zurkos, Associate Real Estate Debt au GRESB. Plusieurs conditions au développement des obligations vertes sont ressorties, parmi lesquels une transparence accrue des acteurs, un dialogue constant et un prix attractif également pour les acteurs traditionnels non engagés pour l’instant dans la finance verte.

Accéder au compte-rendu de la conférence
X