Les nouvelles modalités de collecte de données

Source : Enedis

 

Les possibilités d’accès aux données de consommation énergétique se multiplient du fait du contexte réglementaire et technique. Le déploiement des compteurs intelligents, Linky pour l’électricité et Gazpar pour le gaz, et l’évolution des réglementations quant à l’accès aux données de consommation, telles que le décret du 10 mai 2017 qui régit l’accès aux données pour le consommateur, offrent de nouvelles perspectives.

L’OID a souhaité faire un état des lieux des offres proposées par les deux principaux distributeurs d’énergie et de gaz, Enedis et GRDF, visant à fournir un accès facilité à des données de plus en plus détaillées tout en garantissant sécurité et confidentialité.

Retour sur ce groupe de travail Energy and Data Management.

 

Enedis – Les nouvelles modalités d’accès aux données de consommations électriques

Concernant l’électricité d’abord, voici le tableau récapitulatif des offres d’Enedis :

Source : Enedis (tarifs TURPE 5)

Il est à noter que la plupart des services sont gratuits, seules les implications opérationnelles de ces derniers peuvent être payantes. Les tarifs eux, sont encadrés par la CRE.

Deux étapes permettent d’accéder aux données. Tout d’abord l’activation/communication des données par les compteurs, puis la transmission de ces données du distributeur aux différents acteurs. Enedis estime qu’aujourd’hui 95% de son parc est constitué de compteurs communicants. Ainsi, seuls 5% des acteurs seront concernés par un changement de compteur (tarif : environ 400€). Les différentes offres se distinguent donc sur la transmission des données, cette dernière peut être récurrente ou ponctuelle.

 

Transmission récurrente des données

Si les fournisseurs et les tiers peuvent avoir accès aux deux types d’offres d’Enedis, les consommateurs eux, ne peuvent avoir accès directement aux données que de façon ponctuelle. Ils doivent donc s’adresser à leurs fournisseurs ou tiers pour toute transmission de donnée récurrente. En ce qui concerne les fournisseurs et tiers, l’accès aux données de façon récurrente est :

  • Gratuite pour les compteurs Linky quelle que soit la fréquence (journalière, hebdomadaire, mensuelle), les informations étant transmises en J+1 ;
  • Pour les compteurs C1 à C4, l’activation est gratuite (sauf en cas de changement de compteur) et la transmission mensuelle et hebdomadaire est gratuite (la transmission journalière nécessite un abonnement mensuel de 5,06 € par point de livraison).

Retrouvez le détail des offres d’ENEDIS à ce lien.

 

Transmission ponctuelle des données

En parallèle, tout client peut demander à Enedis, ou autoriser un tiers à demander à Enedis, la communication ponctuelle des données disponibles des sites le concernant, notamment :

  • Les données techniques et contractuelles ;
  • L’historique des consommations, des puissances atteintes et des dépassements de puissance mensuels sur 24 mois ;
  • L’historique de courbe de charge sur la période souhaitée (24 mois maximum).

Ces services sont gratuits. Les demandes des clients peuvent être déposées via l’espace clients entreprises, ou via l’adresse mail dataconsoelec@enedis.fr. Celles des tiers peuvent l’être via l’adresse mail dataconsoelec@enedis.fr, ou sur SGE s’ils ont signé un contrat GRD-T.

Peut-on, en tant qu’acteur immobilier, avoir accès aux données de consommation de ses locataires ?

  • Oui, si les locataires signent un mandat sur l’ensemble de leurs points de livraison.
  • Sinon, il est possible d’avoir accès à des agrégats de données de consommation mesurées à la maille d’un immeuble ou d’un ensemble résidentiel. Enedis transmet alors le nombre de points de mesure concernés (et non pas leurs références) ainsi que la somme des consommations associées sur une période disponible de 3 ans au maximum. La condition étant que le nombre de points de livraison soit strictement supérieur à 10, et que au moins 11 titulaires (personnes morales ou physique) soient donc concernés.

Le projet Internet Protocol – vers une sécurisation des données

Enedis est également revenu sur le projet IP (Internet Protocol). Ce projet concerne l’ensemble des compteurs C1 à C4, soit environ 500 000 compteurs. Ceux-ci étaient auparavant télé-relevés via les technologies TELECOM RTC et GSM-DATA, or ces technologies vont connaitre un arrêt programmé d’ici 2020. Les compteurs vont donc petit à petit être équipés d’un boitier IP jusqu’à l’harmonisation en 2020. Concrètement, cela impacte l’accès à la donnée et donc la sécurisation de cette dernière. Enedis sera désormais le seul à avoir accès aux données des boitiers IP, les tiers et les fournisseurs pourront y avoir accès mais seulement indirectement et sur demande (voir les prestations présentées ci-dessus). Lorsque les clients souhaitent une information en temps réel, celle-ci est pour l’instant transmise en J+1, mais les équipes d’Enedis travaillent pour pouvoir transmettre cette information en infraD d’ici 2019 pour les compteurs C1 à C4. Le recours à une passerelle TIC (Télé-Information Client) est possible pour le client ou le mandataire afin d’avoir une information plus précise. L’activation de la TIC est gratuite, son installation est toutefois payante.

 

GRDF – Les nouvelles modalités d’accès aux données de consommations de gaz

Dans une même logique d’efficacité et de sécurisation de la collecte, à l’horizon 2022, tous les clients seront relevés quotidiennement notamment grâce aux compteurs Gazpar. Si ces données seront quotidiennes, elles ne seront cependant pas accessibles à tous.

Aujourd’hui, les compteurs ne permettent pas de collecter l’information en temps réel, la seule possibilité pour cela est de brancher un boitier sur les compteurs Gazpar avec sortie impulsionnelle (cette alternative est payante).

 

La plateforme Espace GRDF

Pour tous les autres pas, les données de consommation sont disponibles sur l‘Espace GRDF pour les clients, les fournisseurs sur autorisation du client et les tiers mandatés. La plateforme offre les services suivants, quel que soit le fournisseur d’énergie :

  • Accès à l’évolution de la consommation à J+2 par mois, par semaine et par jour en kWh ou en m3 ;
  • Accès à l’historique de consommations (jusqu’à 3 ans pour les données quotidiennes et 5 ans pour les données mensuelles) ;
  • Exportation des données ;
  • Définition de seuils de consommation mensuels à ne pas dépasser ;
  • Possibilité d’alertes ou notifications mail ou sms en cas de dépassement du seuil.

Sur le même modèle qu’Enedis, si aucun mandat n’a été donné au fournisseur ou au tiers, celui-ci peut tout de même avoir accès à des données agrégées (au moins 11 points de livraisons sont nécessaires).

 

L’API GRDF Adict

En cours d’élaboration, GRDF Adict est un dispositif d’accès sécurisé aux données techniques, contractuelles et de consommations brutes pour les consommateurs, tiers ou fournisseurs. Ces données seront disponibles via des flux automatisés. Cette API (application programming interface) pourra ensuite être connectée à une autre application de traitement et d’exploitation des données. L’avantage de cette API est qu’elle permettra, aux acteurs immobiliers par exemple, d’industrialiser le suivi des consommations de leurs parcs, en intégrant dans leurs outils de suivi internes les données collectées via l’API. Base nécessaire au suivi de la performance énergétique et réel outil de pilotage, GRDF Adict doit encore cadrer les règles de confidentialité vis-à-vis des données des clients. 15 tiers ont pour l’instant été intégrés au processus d’expérimentation depuis juin 2018. Ce processus sera progressivement ouvert aux 130 tiers volontaires.

Outre ces deux outils, GRDF laisse la possibilité d’avoir accès à un historique de données sur démarche ponctuelle.

Afin de télécharger les supports de présentation de ce groupe de travail et documents complémentaires, cliquez sur ce lien (réservé aux membres OID).

X