Visite du Kosmo : Retour sur la commission OID du 23 novembre 2018

Source : Altarea Cogedim

 

Dans le cadre des Commissions organisées par l’OID, ses membres ont pu découvrir le bâtiment Kosmo, conçu par Altarea Cogedim. Les participants ont été accueillis par Jean-Frédéric HeinryPrésident de COGEDIM ENTREPRISE, et Laure MériaudAssociée à ATELIERS 2/3/4.

Kosmo, développé par Altarea Cogedim, mesurant 42,5 m de hauteur et dont la livraison est prévue fin 2018, aura une surface de 26 000 m² SDP et pourra accueillir jusqu’à 2 000 personnes. Ce projet, développé en processus collaboratif BIM (Building Information Modeling) vise à restructurer un bâtiment des années 1980 pour en améliorer la luminosité, le confort d’usage et l’inscrire dans son paysage urbain.

 

Un bâtiment à restructurer selon les nouveaux usages et nouveaux modes de travail

Les participants ont eu la chance de découvrir le complexe immobilier, un mois avant sa date de livraison. Ce bâtiment, situé avenue Charles de Gaulle à Neuilly, sur l’axe Louvre-la Défense devrait devenir un immeuble symbolique et exceptionnel, inscrit dans l’écriture urbaine alentour. Il a été pensé en étroite collaboration avec la ville de Neuilly.

Imaginé par les architectes Laure Mériaud et Simon Rodriguez-Pages d’Ateliers 2/3/4, Kosmo se veut être un exemple des restructurations créatives actuelles. L’opération a consisté ici à agir sur le parc existant, en le transformant et le restructurant, lui procurant ainsi une écriture architecturale différente. Un maximum de structure ainsi que le noyau du bâtiment ont été conservé, ce qui a réduit considérablement l’empreinte carbone du chantier, par rapport à une déconstruction puis une construction à neuf.

L’ancien immeuble datait des années 1980 et tout l’enjeu de la restructuration était de le faire entrer dans le 21e siècle, en s’adaptant aux nouveaux modes de vie et de travail.

Dans cette optique, le chantier est guidé par plusieurs mots d’ordre :

– Moins d’épaisseur pour plus de lumière

– Moins d’opacité pour plus de transparence et plus de vues

– Moins de répétition pour plus de diversité

 

Ramener la nature et la lumière au sein du bâtiment

La restructuration du bâtiment a été conçue dans une logique de réappropriation de la structure de l’ouvrage, via un travail sur les volumes et le décalage des blocs. Ainsi, la morphologie de Kosmo, constitué d’un bloc et d’une tour, a été redéfinie pour devenir le support d’un ensemble de terrasses/jardins et le transformer en un espace de type campus, avec plusieurs bâtiments de travail. Des terrasses ont été aménagées dans les deux parties de Kosmo. Ces terrasses ainsi que le vitrage complet de la tour ont permis de rendre les pièces intérieures plus lumineuses.

Il a fallu également casser les anciens volumes monolithes pour ouvrir l’espace et le rendre plus agréable. Ainsi, une partie du bâtiment le plus bas a été extraite pour planter une « rue de verdure » entre les deux ailes et créer un véritable cœur d’îlot. Cette partie en moins a pu permettre de réaliser des encorbellements et d’agrandir les plateaux de la tour, tout en ne modifiant pas le volume de l’ancien bâtiment, condition imposée par la mairie de Neuilly. Alliant modernité et tradition, le Kosmo sera composé d’un socle et d’un premier bloc en pierre, ainsi que d’une tour en verre.

Tout comme le principe de la reconstruction, les apports de lumière et de qualité d’usage du bâtiment sont des éléments clés de ce chantier. La nature, l’espace urbain et la lumière ont donc été réintroduits au sein du bâtiment. Il sera donc doté de parois vitrées du sol au plafond, d’une rue intérieure ainsi que de 2 500 mètres carrés de balcons et terrasses végétalisés.

 

Un bâtiment réversible et modulable

Face à la transformation des manières de travailler, Kosmo se veut être un bâtiment adaptable, réversible et facilement sécable en trois blocs, suivant les usages et les demandes des locataires.

Un bail de 12 ans a été signé avec Parfums Christian Dior, l’entreprise de luxe y installera son siège courant 2019. Les travaux de restructuration visent à ne pas rendre obsolète le bâtiment dans 12 ans et lui permettre de nombreux usages, étant souple et flexible.

 

La restructuration du Kosmo peut servir de modèle pour les chantiers futurs de transformation de l’existant. Ce bâtiment se veut être un exemple d’optimisation de l’espace et d’offre de nouvelles perspectives à l’immobilier de bureau en répondant à la question suivante : comment rendre l’espace plus grand et agréable ?

De même, les plus hautes avancées en termes de développement durable et de consommation énergétique sont la réversibilité, le confort et le bien-être au sein du bâtiment, les économies d’énergie et la végétalisation des espaces.

Par ailleurs, le bâtiment vise les certifications BREEAM Excellent, HQE Excellent et BBC Rénovation.

Photo de la rue intérieure créée.

X