Achats responsables en immobilier : Quels critères RSE opérationnels intégrer dans les cahiers des charges et les appels d’offres, pour chaque métier de l’immobilier ?

Il n’est plus possible actuellement d’ignorer les impacts environnementaux et sociaux indirects des acteurs de l’immobilier : plus de 60% de l’empreinte carbone des bâtiments sont dues aux émissions indirectes. Réduire les impacts des bâtiments nécessite donc d’engager l’ensemble de la chaîne de valeur, notamment via la politique d’achats.

L’outil Achats responsables en immobilier élaboré par l’OID est constitué d’une grille de critères et d’un guide et sera disponible sur le site de l’OID dès le 18 juin. L’outil s’adresse à l’ensemble des donneurs d’ordres de l’immobilier en particulier les directions Achats, aux fournisseurs et prestataires de l’immobilier intervenant lors de la conception, la construction/rénovation, l’exploitation et la maintenance ou l’aménagement des bâtiments, ou encore aux fédérations et alliances professionnelles désirant impulser une démarche RSE dans leur secteur d’activité.

Parmi les thèmes abordés dans le guide, figureront les normes et réglementations Achats responsables, les facteurs clés de réussite d’une démarche Achats responsables ainsi qu’un mode d’emploi de la grille de critères RSE concernant différents métiers de l’immobilier.

Pour une cinquantaine de métiers de l’immobilier ont été identifiés des critères RSE spécifiques qui peuvent être pris en compte par les donneurs d’ordres dans le choix de leurs fournisseurs.

Cet outil a été élaboré dans le cadre d’un groupe de travail réunissant une dizaine de maîtres d’ouvrage et en dialogue avec les fédérations et alliances professionnelles pour une cinquantaine de métiers de l’immobilier, par le prisme de 17 thématiques ESG.

Cet outil non-exhaustif présente simplement des lignes directrices pour les entreprises désirant mettre en place une telle démarche Achats responsables et est voué à évoluer une fois publié, grâce aux retours des premiers utilisateurs et fournisseurs concernés. Nous vous invitons donc à le partager, l’utiliser et nous communiquer vos remarques, afin que nous puissions l’améliorer.

 

Des démarches Achats responsables encore trop généralistes…

Le baromètre des Achats Responsables 2019 a été publié en février par l’Observatoire des Achats Responsables. Ont été analysées les pratiques Achats responsables de 185 organisations, tous secteurs confondus. Selon ce baromètre, il apparait que 87% des répondants ont une bonne connaissance des achats responsables (réglementations, référentiels, etc.) et 90% d’entre eux ont déjà une politique Achats responsables en place.

En revanche, seules 57% des organisations répondantes ayant une démarche Achats responsables en place possèdent une cartographie des risques ESG par type d’achats et 24% par type de fournisseur… Les approches Achats responsables existantes sont donc bien souvent trop généralistes et ne reflètent pas les enjeux ESG spécifiques à chaque type de fournisseur. La grille élaboré par l’OID, Gecina et Icade vise à remédier à cela, en proposant des critères différenciés pour une cinquantaine de métiers de l’immobilier, des programmes immobiliers à l’aménagement des bâtiments en passant par leur exploitation et maintenance.

 

… mais en pleine expansion

Les achats responsables sont une approche globale nécessitant, pour chaque produit, bien ou service, de repenser les conditions d’attribution des marchés afin de ne plus prendre uniquement en compte des critères économiques mais également des critères environnementaux, sociaux/sociétaux et de gouvernance dans le choix des fournisseurs. Ils constituent donc un nouveau modèle, prenant en compte les impacts de toute la chaîne de valeur des acteurs de l’immobilier. Les achats responsables internalisent, suivant les catégories de fournisseurs, des critères concernant, entre autres, leurs impacts carbone, biodiversité, relatifs à la santé/sécurité des employés, au développement des compétences et à l’éthique des affaires.

L’immobilier aborde aujourd’hui encore très peu l’enjeu des achats responsables. Il s’agit néanmoins d’une préoccupation montante pour le secteur. Les entreprises ayant initié de telles démarches ont mis en place des outils comme des chartes Achats responsables, des Codes de conduite à destination de leurs fournisseurs, des évaluations fournisseurs ou des clauses contractuelles. L’ambition de l’outil de l’OID, copiloté par Gecina et Icade, est d’aboutir à une formalisation sectorielle des critères RSE à prendre en compte par les acteurs de l’immobilier lors du choix de leurs fournisseurs. Ainsi, les démarches collectives ont plus de poids et s’inscrivent dans un changement profond des valeurs du secteur, contrairement aux approches individuelles qui obligent les fournisseurs à diversifier leurs engagements et donc à répondre partiellement aux attentes des donneurs d’ordres. L’objectif de cet outil est bien de se concentrer sur l’accompagnement des fournisseurs et les plans d’action sur le long terme et non sur un reporting complexe pour les fournisseurs.

 

Nous vous invitons à venir découvrir la première version de notre outil Achats responsables le 18 juin !

Les inscriptions se font à ce lien.

X